Leucocyturie

Leucocyturie


 

Une leucocyturie correspond à un trop grand taux de leucocytes dans les urines. La présence de germes avec une leucocyturie signe une infection des voies urinaires lors d’un examen cytobactériologique des urines (ECBU). 

Définition de leucocyturie

La leucocyturie est la présence de globules blancs (leucocytes) en trop grand nombre  dans les urines. La leucocyturie signale une inflammation. Lorsque l’analyse d’urines révèle une leucocyturie avec présence de germes, cela signale une infection des voies urinaires (infection urinaire, pyélonéphrite).

Lors d’une mesure du taux de leucocytes avec un examen cytobactériologique des urines (ECBU), la leucocyturie est considérée comme pathologique lorsqu’il existe de 10 000 leucocytes/ml, les urines normales contenant moins de 5000 leucocytes/ml. 

Dans quels cas fait-on un dosage des leucocytes dans les urines ?

Une bandelette urinaire ou un  examen cytologique et bactériologique des urines (ECBU)  sont deux examens réalisés pour faire le diagnostic d’une infection urinaire. L’ECBU est sûr pour faire ce diagnostic. 

A l’ECBU, une leucocyturie est le témoin d’une réaction inflammatoire au cours d’une infection des voies urinaires (infection urinaire ou pyélonéphrite).  

Cependant, une leucocyturie n’est pas spécifique d’infection urinaire.  En effet, il existe d’autres causes pouvant être à l’origine d’une leucocyturie : il peut y avoir une  leucocyturie stérile  (sans germes) dans un contexte de tuberculose, d’infection génitale (gonocoque, Chlamydia), de néphrite interstitielle, de syndrome urétral ou d’antibiothérapie. 

Le diagnostic d’infection urinaire se fait donc en présence de leucocyturie et de germes. 

Comment se déroulent les examens pour détecter une éventuelle leucocyturie ?

Lorsque le médecin suspecte une infection urinaire (en face de signes tels que besoin d’uriner souvent, douleurs à la miction) ou quand une personne a une fièvre isolée), il peut pratiquer au cabinet un test avec une bandelette urinaire. C’est une tige de plastique sur laquelle sont placés des réactifs qui réagissent aux différents composants présents dans l’urine. La bandelette est placée dans l’urine recueillie à mi-jet dans un pot stérile. Le diagnostic d’infection urinaire avec une bandelette urinaire a une valeur d’orientation. Il doit être confirmé par un examen cytobactériologique des urines (ECBU). 

Pour réaliser un ECBU il faut un échantillon d’urine. Il peut être effectué au laboratoire ou à domicile. Le principe : recueillir le second jet des urines après une toilette génitale.  Si le recueil a lieu au domicile, le flacon d’analyse doit être emmené au laboratoire d’analyses médicales dans les deux heures. L’ECBU comprend une numération des leucocytes (leucocyturie), des hématies et la détection des cristaux, bactéries ou levures à l’examen direct au microscope ou sur analyseur. 

Quels résultats attendre des examens pour détecter une éventuelle leucocyturie ?

La présence dans les urines de leucocytes et de germes (leucocyturie et bactériurie) en quantité significative définissent une infection urinaire. Dans une urine normale, le nombre de leucocytes doit être inférieur à 5000/ml.

Une infection urinaire sans leucocyturie est très rare. Elle peut s’expliquer par des urines diluées (personne qui a beaucoup bu avant un ECBU) ou par une leucopénie (incapacité de fabriquer des leucocytes en quantité suffisante) sévère.

Une leucocyturie isolée (urines qui ne présentent pas de germes ) peut être le signe d’une infection urinaire lorsque l’ECBU est réalisé après le début du traitement antibiotique. 

Rédaction : Anne-Sophie Glover-Bondeau, journaliste santé,

Janvier 2019

 

    • Vanessa Latini Keller, Noëlle Junod Perron, Jean-Daniel Graf, Catherine Stoermann Chopard, Analyses d’urine : l’ABC du praticien, Rev Med Suisse 2009; volume 5. 1870-1875
    • Examen cytobactériologique des urines, laboratoire d’analyse LXBIO